Alain Meynard : Voyant à Strasbourg

Mon don de voyance

alain meynard voyant strasbourg

Alain Meynard, voyant à Strabourg.

Dans les années 80, par un heureux concours de circonstances,  j’ai eu l’opportunité de participer au tout premier séminaire d’initiation au Tarot d’Alejandro Jodorowsky, cinéaste, metteur en scène, écrivain  et grand maître du Tarot.

Ce séminaire a été une véritable révélation. A mesure que les participants manipulaient les arcanes, des perceptions extra-sensorielles m’envahissaient, me montrant une  douleur précise chez telle personne, un événement  du passé ou un souci majeur chez telle autre, bref chacun devenait un support dans lequel je pouvais lire comme dans un livre ouvert.

La découverte de mon don de voyance a d’abord été un choc pour moi. Tout support symbolique m’interpellait et me parlait, les nuages dans le ciel, la brise dans les arbres, un verre qui se brise et dessine une forme particulière en tombant… Je pouvais faire un « Tarot » avec des brisures de biscottes ou un tas de sable.

Il m’aura fallu quelques années pour ne plus être débordé par ce déversement de perceptions, pour apprendre à les canaliser et à les maîtriser afin de pouvoir les mettre au service de mon prochain. Pour cela, j’ai observé les arcanes du Tarot sous un angle rationnel.  Dans un premier temps  j’ai éliminé les  arcanes  majeurs du Tarot  et j’ai observé les mineurs  consciencieusement, remarquant ainsi que chacun détenait une clé.  Par exemple : en observant l’As de denier on remarque en son centre  12 points ; la valeur secrète du nombre 12 (1+2+3+4+5+6+7+8+9+10+11+12) est égale à 78. En l’As de denier, tout le Tarot est contenu. Cette exploration minutieuse des arcanes ont aussi suscité en moi un vif désir de transmettre ma connaissance et ma compréhension dans des cours de Tarot.

Mes supports de voyance

Dans mes consultations, je m’appuie toujours sur une base symbolique, que ce soit le Tarot, la géomancie, le Yi King ou tout autre support. C’est ma voie d’accès aux perceptions, aux visions, à l’intuition, à la voyance.

Mon violon d’Ingres : la création de jeux divinatoires

Mon étude approfondie  de tous les supports de voyance et mes méditations ont aiguisé mon discernement et m’ont fait apparaître  le fil conducteur qui remonte de l’objet jusqu’à sa source. Ainsi j’ai recréé, à partir du symbolisme du yin et du yang, les 16 figures de géomancie que je retrouvais également au cœur du  Yi King (4 x 16 = 64).

La découverte et la compréhension de toutes ces analogies, de ces racines communes, ont fait naître en moi l’idée  de réaliser un jeu qui rassemblerait toutes ces  connaissances. Après maintes méditations, ce jeu me « tomba littéralement dessus » – heureusement j’étais déjà assis- je le dessinais et je vis que la règle naissait d’elle-même du jeu, elle y était contenue. Ainsi est né « la spirale du fou », un jeu qui a été primé au Festival international des Jeux de Cannes en 1992. Quelques années plus tard, j’ai conçu et édité la « Roue du Yi King ».

Voyance à Strasbourg

Si ses célèbres monuments historiques comme la cathédrale Notre-Dame, la Maison Kammerzell et le Palais des Rohan avoisinants, ou un peu plus loin la Petite France contribuent sans aucun doute à l’atmosphère si particulière de Strasbourg, ses habitants ou les touristes de passage connaissent moins bien tout un pan secret, occulte qui traverse la ville et dont les voyantes et les voyants de Strasbourg sont en quelque sorte les héritiers. La Bibliothèque Nationale Universitaire de Strasbourg (BNU) et le Cabinet des Estampes et des Dessins des Musées de la ville de Strasbourg consignent en effet toute une tradition ésotérique regroupée sous le titre « Europe des Esprits », présentant des thématiques comme le spiritisme, l’occultisme ou l’ésotérisme, la divination ou voyance, la magie, etc. à travers les ouvrages d’auteurs comme Paracelse, Cagliostro, Cornelius Agrippa, Pythagore, Platon, Dante, ou des graveurs comme Dürer. Quelques penseurs célèbres s’intéressant à l’occultisme et consultables à la BNU ont aussi vécu, de nombreuses années pour certains, dans la ville de Strasbourg, comme Goethe, la théosophe Héléna Blavatsky dont l’association Pythagore existe toujours près de la cathédrale, Maître Eckhart, etc. Avec un tel héritage ésotérique, qui peut dire que la ville de Strasbourg est hermétique à la voyance !

Haut de page