Le Jugement

Signification ésotérique de l’arcane XX : le Jugement

Le Jugement prend tout son sens dans son approche ésotérique, son analyse est intéressante dans tous les cours de Tarot qui l’appréhendent sous cet angle, même si la culture ésotérique est différente d’un ouvrage à l’autre.

« La lucidité est la blessure la plus proche du Soleil », nous dit l’arcane majeur le Soleil. Cette lucidité acquise dans l’arcane XVIIII produit l’entendement dans l’arcane XX. L’homme individualisé, unifié, devenu 3 en 1 (je suis mon père, ma mère et moi, disait le poète Antonin Arthaud) émerge du tombeau de la matière. Son immobilité recueillie produit une sorte d’appel d’air du sens, toutes les questions fondent devant une indicible compréhension, une appréhension de l’universel. Le son a retenti, la lumière a jailli, tout est révélé, ce qui se cache derrière le divin « nuage des choses connaissables », mais aussi tout le contenu de notre « ombre ». Dans le passage de l’arcane XVIIII à l’arcane XX, il y a tout un cheminement éprouvant de révélation à soi-même. Face au miroir, on devient son propre juge. Certes, la lumière de l’Ange nous élève jusqu’à Lui, mais nous fait aussi apparaître tout ce qui nous sépare encore de Lui, toute cette partie de notre être qui reste prisonnière du tombeau. Cette confrontation avec notre ombre génère de la souffrance et nécessite un lâcher-prise : il s’agit de s’abandonner à Ce qui ne nous abandonne pas. Totalement dénudé, dans le joyau de son authenticité, le cœur résonne à l’unisson du Cœur divin.

Alors l’éveillé devient l’éveilleur, tout ce qu’il contacte ou touche devient attouchement de l’Esprit. L’individu « Jugement » procède par contagion, par émanation, par surgissement de ce qui le dépasse.

L’étape « Jugement » sur le sentier de l’évolution est faite d’ébranlements, de tremblements de l’être, de prises de conscience soudaines. Bien que statique, c’est-à-dire suspendu devant ce qui surgit, on éprouve à la fois le vertige de l’abîme et des hauteurs, des sentiments de joie et d’angoisse cohabitent. Le reliment spirituel devient alors nécessité vitale.

L’arcane XX est l’unique arcane qui évoque le son. Le son est son fondement même, sa substance. Le son est vibration, il créé un canal de conscience entre le cerveau réceptif et l’Ange.

Bien qu’il soit toujours possible de faire une réduction théosophique du nombre et d’établir une analogie avec les arcanes mineurs de la série du nombre 2 ainsi obtenu, nous pensons que les principes du Jugement transcendent le monde matériel (dans un sens large) qui est celui des arcanes mineurs.

Interprétation du Jugement dans un tirage concret

Une fois n’est pas coutume, et puisque le Jugement est l’arcane du renouvellement, nous donnerons quelques exemples d’une signification possible du Jugement dans un tirage de tarologie ou de voyance.

Carte à l’endroit : éveil, initiation, accès à un nouveau niveau de compréhension et/ou d’être ; renouvellement ; sur un plan concret : promotion méritée.

Carte à l’envers : erreur de jugement

Carte couchée sur sa droite : on est irrésistiblement attiré par le renouveau, mais notre motivation s’appuie encore sur des valeurs passées qui peuvent nous induire en erreur ou limiter notre avancée.

Carte couchée sur sa gauche : on est retenu en arrière par le cordon de nos attachements qui n’est pas coupé ; peur de s’engager dans une voie nouvelle.

Exercice de visualisation : le son du Jugement

L’arcane XX est l’unique arcane qui évoque le son. Le son est son fondement même, sa substance. Le son est vibration, il créé un canal de conscience entre le cerveau réceptif et l’Ange ou Ame.

Voici un exercice qui a pour but d’expérimenter le son et, peut-être, d’entrer en contact avec la vibration…

  • Installez-vous confortablement, la colonne vertébrale droite, la nuque et la mâchoire détendue. Détendez-vous complètement en concentrant votre attention sur votre respiration ; inspirez longuement et expirez profondément plusieurs fois de suite en percevant comment le souffle harmonise vos énergies. Ne commencez pas l’étape suivante sans éprouver une disponibilité totale envers l’exercice.
  • Visualisez la trompette de l’Ange du Jugement au-dessus de votre tête. Cette trompette est comme un tunnel, un canal qui relie votre conscience cérébrale à l’Ange, au divin qui est en vous.
  • Chantez un son qui peut être une voyelle a ; e ; i ; o ; ou ; vous pouvez vous arrêter sur une voyelle en particulier ou les enchaîner toutes l’une après l’autre comme un chant continu. Vous pouvez aussi utiliser le son « OM ». Chantez ces voyelles comme si vous les entendiez en même temps à l’intérieur de la trompette et que vous accompagniez ces sons. Essayez de trouver la note la plus juste pour vous, celle qui résonne le mieux. Puis essayez de percevoir la vibration qui est dans le son. Votre chant peut devenir de plus en plus imperceptible, jusqu’à ce qu’il ne soit plus qu’intérieur, jusqu’à ce qu’il ne reste plus que la vibration…

Décrivez vos impressions.

Haut de page