Le Monde

Signification ésotérique de l’arcane XXI : le Monde

Le Monde pourrait constituer un cours de Tarot à lui tout seul, puisqu’il contient, en potentiel, tout le Tarot.

Le Monde est le dernier arcane nombré de la série des arcanes majeurs du Tarot (le Mat étant sans nombre et comme tel n’a pas de place assignée dans la structure d’ensemble).

21 est le nombre de la perfection, de la réalisation : 3 x 7, la maîtrise (7) est acquise dans chacun des trois corps.

Mais si l’arcane XXI représente l’oméga, le but atteint, il est aussi l’alpha, le commencement de l’aventure humaine, telle qu’elle est perçue « de l’autre côté du miroir ». L’âme s’apprête à descendre en incarnation, emprisonnée ou contenue dans la « roue des renaissances » (la mandorle) ; son pied repose sur un support jaune, le plan mental, indiquant que la coupure entre les deux mondes se produit sur ce plan, mais que c’est sur ce même plan que l’union finale doit se réaliser (d’où l’accent sur la méditation, ou yoga du mental, dans toutes les traditions ésotériques).

La mandorle repose sur les 4 éléments (correspondant aux 4 signes du zodiaque : Taureau, Scorpion, Lion, Verseau), symbole du travail qui doit s’accomplir dans chacun des 4 aspects du monde manifesté. Ces 4 éléments représentent chacun la série correspondante des arcanes mineurs : la figure du Taureau symbolise la série des Deniers, l’Ange la série des Coupes, l’Aigle la série des Epées et le Lion la série des Bâtons.

La mandorle représente le « corps causal » des ésotérismes, le corps de l’âme, ou Temple de Salomon de la Bible. Chaque incarnation apporte une brique au temple par les qualités qui fleurissent à l’école de la vie, et lorsque le temple est achevé, lorsque les qualités correspondant aux trois corps sont pleinement développées (intelligence, amour et volonté), le corps causal est consumé par le feu de l’Esprit (les nœuds croisés rouges en haut et en bas de la mandorle se dénouent) libérant l’âme de la roue des incarnations.

Le Monde représente toute forme de réalisation, un moment d’accomplissement, mais il peut aussi signifier un enfermement dans cet accomplissement, un arrêt dans l’évolution produit par la satisfaction de soi. C’est le danger de l’orgueil et de la présomption qui peuvent nous cantonner dans une réalisation confortable, car on redoute les mises en question consécutives à un nouvel effort de dépassement de soi.

A un niveau plus terre à terre, le Monde peut aussi représenter un côté superficiel de la vie, ce qu’on appelle les mondanités justement, et les apparences de la réussite.

Significations possibles du Monde dans un tirage

Carte à l’endroit : la récompense des efforts, réalisation, accomplissement ; personnalité accomplie, généreuse ; le don.

Carte à l’envers : impuissance, situation totalement bloquée.

Carte couchée sur sa droite : le « charlatan » qui fait croire qu’il est inspiré par un idéal, mais qui en réalité est intéressé ; on utilise son pouvoir de séduction (spirituel, intellectuel, idéologique, etc.) pour arriver à ses fins.

Carte couchée sur sa gauche : trop de matérialisme, d’égoïsme ; le but de l’accomplissement n’est pas d’ordre spirituel, mais temporel ; désir de paraître.

Haut de page