Le Mat

Interprétation ésotérique de l’arcane sans nombre : Le Mat

Terminons cette série de petits cours de Tarot avec notre sympathique Fou, ainsi qu’il est nommé dans certaines versions des jeux de Tarot.

Cet arcane majeur semble toujours hors-jeu. Par exemple, dans un mandala Tarot qui est construit sur la base des nombres, il ne trouve aucune place assignée ; de même, si  sur la base de son propre nombre ou par le procédé de réduction théosophique on cherche des analogies avec les arcanes mineurs, on se rend compte que c’est impossible. Ce Mat nous échappe toujours… Voyons pourquoi.

Le Mat symbolise le voyage de la conscience, du stade de la plus grande obscurité ou inconscience à celui de la lumière ineffable de la supra-conscience, là où « mon royaume n’est pas de ce monde ». En ce sens, il est l’esprit du Tarot, l’archétype de l’Homme en marche vers son devenir. Le squelette de l’arcane 13, l’essence, se recouvre dans le Mat de chair, il s’immerge dans l’existence, ou dit autrement, l’étincelle d’Esprit entreprend sa longue pérégrination dans le monde de l’incarnation.

A l’un des extrêmes des états de conscience possibles du Mat, nous trouvons la confusion la plus totale, l’irresponsabilité et l’incohérence du « fou » ; à l’autre extrême le Mat représente la conscience libérée des attaches de ce monde, celui dont la portée de la vision dépasse de loin ce que l’homme ordinaire peut appréhender, c’est le « sage » ou l’initié qui poursuit sa route sans se laisser entraver par la prison de la matière.

Mais pour une conscience « normale », c’est-à-dire identifiée à la norme du milieu socioculturel au sein duquel elle évolue, ces deux états de conscience opposés sont aussi incompréhensibles et déstabilisantes l’un que l’autre. Pour la mentalité conforme, la folie et le génie se confondent. En ce sens, l’individu « Mat » est toujours déconcertant, il est imprévisible comme l’esprit qui souffle quand il veut, où il veut…

En tant qu’esprit cheminant sur le sentier de l’évolution, le Mat représente une mise en mouvement dynamique vers le progrès. C’est un nouveau départ vers un « mieux », quel qu’il soit.

Interprétation du Mat dans les différentes positions

Carte à l’endroit : liberté de penser et d’être, créativité, esprit novateur détaché du passé.

Carte à l’envers : on n’a pas les pieds sur terre, on ne sait pas utiliser le pouvoir de la pensée, donc les pensées nous obsèdent. Cogitations mentales qui ne mènent à rien.

Carte couchée sur sa droite (couchée sur le bâton) : on est débordé par des inspirations qu’on ne peut intégrer, on s’exprimera alors sur un mode destructeur décadent.

Carte couchée sur sa gauche (sur le chien) : impossibilité à se libérer du passé, l’expression de soi devient alors critique, revendicatrice ; le passé nous encombre au point de ne pas pouvoir construire le futur.

Exercice de visualisation : en route vers un nouveau départ

Après avoir bien contemplé l’arcane le Mat, fermez les yeux et voyez-le sur l’écran du mental, au niveau du 3e œil (au milieu du front). Prenez conscience du baluchon qu’il porte sur son épaule et qui représente tout son « bien » (les qualités et la compréhension acquises au fil de ses pérégrinations) ; s’appuyant sur un bâton qui symbolise le pouvoir déjà développé, il va de l’avant, indifférent à l’animal qui lui mordille la cuisse, c’est-à-dire des désirs et des passions de sa nature animale qui appartiennent au passé. Il va de l’avant, en suivant le fil de la vision qui le porte…
Quelles résonances ont en vous ces aspects du Mat ? Formulez vos impressions.

Haut de page