Désolé, pardon, merci, je t’aime

Ces mots pourraient évoquer une prière chrétienne ou encore un mantra oriental, comme le bouddhisme sait en produire à profusion. Issu d’une antique tradition de l’île d’Hawaï, ils résonnent à nos oreilles comme un appel universel de l’homme à un monde d’amour. Mais loin d’être l’expression d’une vague aspiration, ce mantra pratiqué quotidiennement avec une intention sincère peut produire des changements profonds dans la vie de la personne qui le pratique.

Une petite histoire qui a circulé sur internet a rendu cette méthode, appelée Ho’oponopono, célèbre dans le monde entier, car elle en illustre parfaitement le pouvoir : un médecin psychiatre, initié par une chamane à la méthode, était appelé en remplacement dans un institut qui hébergeait les cas les plus difficiles, faisant fuir tout le personnel sanitaire. A la surprise de tout le monde, le médecin ne voulait voir aucun de ses patients, il se contentait d’étudier leur dossier et se recueillait sur chacun d’eux en répétant de nombreuses fois « désolé, pardon, merci, je t’aime ». Au fil des jours les patients les plus agressifs se sont apaisés et l’ambiance générale s’est considérablement améliorée dans l’institut psychiatrique.

people _76_Que cette histoire soit véridique ou inventée pour la bonne cause, peu importe, car nous pouvons tous vérifier le pouvoir d’Ho’oponopono dans nos propres vies. Il repose sur le principe que nous sommes pleinement responsables de tout ce que nous rencontrons dans notre vie et que nous ne pouvons changer les choses qu’en changeant nous-mêmes. En répétant le mantra ou la prière avec conviction, nous purifions notre sphère psychique – nos mémoires anciennes – et dans une certaine mesure celle des personnes à qui nous l’adressons, et la reconnectons au grand réservoir de l’amour universel.

Nous sommes constamment encombrés d’une multitude de miasmes provenant de notre environnement passé et présent. Ho’oponopono est une méthode de nettoyage très efficace, un instrument de réconciliation avec soi-même qui nous permet de nous reconnecter avec la beauté de la Vie.

Publié le : 01/10/2014

Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *