N’est pas sage qui veut

Accepter de différer la satisfaction d’un désir ou d’un besoin devient de plus en plus difficile dans nos sociétés qui, depuis l’essor des technologies de communication, nous ont habitués au contraire. Le moment où se fait jour un désir et le passage à l’acte pour le concrétiser n’est le plus souvent séparé que de quelques clics de souris d’ordinateur, un temps dérisoire. Le web nous rend immédiatement accessible n’importe quelle information, et il ne nous sépare de l’objet désiré que le temps de son acheminement physique. Le domaine affectif n’échappe pas à cette tyrannie du « tout, tout de suite » : une application téléchargeable sur les smartphones permet de signaler, dans la rue, une personne correspondant à votre profil sur le site de rencontre où vous êtes tous deux inscrits.

human-723579_1280Si ce rythme de vie présente des avantages certains au niveau de la productivité et de l’efficacité dans de nombreux domaines de notre vie privée et professionnelle, il est cependant totalement inadapté dès lors qu’il s’agit de la vie intérieure et de son épanouissement. Or que nous propose aujourd’hui le « marché » de la spiritualité et autre développement personnel ? Des recettes « clés en main » pour atteindre rapidement au bonheur ou accéder à moindre frais –surtout pas celui de la souffrance – à une forme de sagesse. Ce qui est valorisé est le confort et la jouissance du moment présent, des « bien-être » et des « mieux-être » qui sont, en réalité, autant de non-être.

Ces recettes sont inspirées de la philosophie épicurienne et stoïcienne, mais amputées des innombrables sacrifices, petits et grands, indispensables pour atteindre véritablement au calme et à la sérénité souhaitées. Elles nous invitent à mimer des attitudes supposées caractériser la sagesse, nous laissant face aux conditions adverses de la vie tel un arbre livré à la tempête, sans racines. La véritable sagesse implique toutes les dimensions de l’être, elle est l’aboutissement d’une longue, très longue exploration de la nature humaine, jusqu’à la pleine compréhension de ce que signifie être un Homme.

Publié le : 26/08/2015

Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *