A quel type de vibrations sommes-nous accordés ?

Nous le savons, les civilisations sont mortelles, comme l’histoire nous le démontre. Leur déclin s’accompagne toujours d’un effondrement des valeurs qui entraîne un flot de corruptions. Aujourd’hui, la corruption n’épargne aucun secteur de la société, dominée par l’appât du gain. Mais si bien des voix s’élèvent pour en dénoncer les multiples formes, qui parle de la corruption de la pensée ? Au contraire, nos têtes pensantes se réjouissent de la grande liberté intellectuelle acquise en Europe, libérée des religions et des idéologies.

Quelle est cette liberté qui écarte délibérément tout un pan du Réel, dont pourtant toutes les civilisations ont témoigné avec des mots et des récits différents. On a tué Mani (grand sage Perse du 3e siècle) – et tant d’autres connaissants qui défendent des formes de dualité – la seule trace qui reste de lui est une suprême insulte dans la bouche d’un intellectuel d’aujourd’hui : le manichéisme, mot désignant une manière apparemment simpliste de scinder le monde en deux aspects distincts : l’esprit et la matière, la lumière et les ténèbres, le bien et le mal. Nos intellectuels n’ont pas conscience qu’ils ne font que résonner aux valeurs matérialistes exacerbées et dominantes. Pour eux il n’y a plus de dualité puisque seule existe la matière, que chacun peut modeler à sa guise, toutes les valeurs étant devenues relatives.

imagebase4_54Ce préjugé bien ancré n’atteint pas que les intellectuels, il affecte aussi largement tous ceux qui se préoccupent de réalisation intérieure ou de développement personnel, et, quoi que dans une moindre mesure, ceux qui entreprennent un cheminement spirituel. Si on cherche bien ce que voile un concept non dualiste à la mode, le corps-esprit, on se rend compte qu’il n’est pas question ici d’un Esprit transcendant la matière et ayant une existence indépendante, mais qu’il s’agit simplement de notre activité émotionnelle/mentale, liée au cerveau comme la neuroscience l’a bien démontré. Bref, nous n’avons pas quitté l’univers vibratoire de la matière. Nous aborderons le pôle vibratoire « Esprit » dans notre prochaine méditation.

Publié le : 17/12/2014

Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *