Sommes-nous entrés dans la guerre de tous contre tous ?

Ce n’est bien sûr pas dans ces termes apocalyptiques – mais rappelons que le mot apocalypse signifie révélation – que s’expriment aujourd’hui les observateurs de la société. Mais tous pointent des fractures sociales de plus en plus profondes, apparues suite aux attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher. Car si ces événements ont révélé le meilleur à travers les nombreux appels à l’inclusion, la tolérance et la compréhension, ils ont aussi fait apparaître l’ampleur du pire.

Le philosophe Abdennour Bidar, lui-même de culture musulmane mais avec une pratique spirituelle libre, a adressé une lettre ouverte au monde musulman dans laquelle il invitait les musulmans à reconnaître leur part d’ombre, seule voie possible pour accéder à un islam éclairé et définitivement non violent. Cet appel, comme celui d’autres musulmans éclairés, a surtout réussi à susciter des réactions violentes et haineuses, allant jusqu’à lancer des fatwas contre des frères de confession.

apocalyptic-374208_1280Le problème n’est pas que culturel, comme le pensent certains analystes pour qui nous sommes entrés dans une guerre de cultures. Vouloir remettre en cause l’étayage que constitue un « texte sacré » (ne serait-ce qu’en tentant de relativiser certains passages) à des personnes qui en ont un besoin vital, c’est-à-dire qui ne savent se structurer qu’à travers des certitudes inébranlables, n’est pas chose aisée, elle demande beaucoup de pédagogie et de patience.

D’ailleurs, la montée des revendications identitaires est aussi à l’œuvre dans d’autres groupes : des catholiques intégristes se sont révélés au cours des manifestations contre le « mariage pour tous », des juifs mettent de plus en plus en avant leur judéité, des athées militent pour imposer l’athéisme dans l’espace public, etc. Et ces tensions au niveau national ont leur équivalent sur le plan international, nourries par une mondialisation galopante qui rend toutes les formes de frontières incertaines.

Ces temps apocalyptiques amènent au grand jour toutes les problématiques qui confrontent l’humanité aujourd’hui. Plus rien n’est voilé ou refoulé, l’ombre a été démasquée. Mais cette lucidité nous rend en même temps impuissants, tant les défis semblent incommensurables. Peut-être avons-nous besoin d’une lumière nouvelle, d’un autre type de révélation, d’une rencontre du 3ème type !

 

Publié le : 18/02/2015

Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *