Sommes-nous tous mythomanes ?

Notre mémoire modèle notre identité, sans elle nous ne savons pas qui nous sommes. Pourtant elle nous joue des tours, se dérobe, quand elle n’est pas franchement mensongère. Dès la fin du 19e siècle, les neuropsychiatres avaient mis en évidence que la mémoire n’est pas « fidèle » mais se reconstruit en permanence. La perception elle-même, qui est à la base de la mémoire, est loin d’être une photographie exacte de ce que nous contactons. Notre vie ne serait-elle donc que mensonges ?

A la base de l’identité sociale d’un peuple ou d’une nation il y a un grand récit, un mythe, qui s’est construit autour de personnages ou de faits, imaginaires ou réels, propres à marquer la psyché collective. De même, ce qui fonde notre identité individuelle, ce qui lui donne un sens de continuité, cloud-988864_1280une stabilité, est le récit singulier que nous construisons tout au long de notre vie, notre mythe personnel. Quel type de héros ou d’antihéros avons-nous choisi d’être ? Cette direction ou modèle intérieur conditionne pour une large part la perception que nous avons des autres, des événements et du monde.

Ainsi, nous ne retenons des circonstances que ce qui vient nourrir notre récit de vie, ou plus précisément, nous extrayons des circonstances une signification qui répond à notre propre subjectivité. C’est pourquoi aucun événement partagé ne sera relaté d’une manière semblable par l’un ou l’autre de ses protagonistes. Et penser que l’autre est victime d’une illusion parce que les faits attestent apparemment le contraire de son témoignage est dénué de sens. Le soi-disant réalisme, en plus d’être un réductionnisme, n’est qu’une illusion comme une autre.

Si nous adaptons tous le « réel » à notre propre subjectivité, plutôt que de le traquer là où nous avons peu de chances de le rencontrer, ne serait-il pas plus gratifiant de diriger notre curiosité vers la connaissance du mythe de l’autre ? Et ainsi, en identifiant tous ces mythes individuels nés des différentes cultures dans le monde, participer à la reconstitution du corps d’Osiris dispersé…

Publié le : 28/10/2015

Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *