La vérité est semblable à l’horizon, elle s’éloigne à mesure que l’on avance

Si nous admettons, avec les anciens philosophes, qu’il existe au-delà du temps et de l’espace un monde des Principes, c’est-à-dire des modèles originels de tout ce qui existe et que nous appelons ce monde « vérité », nous pouvons concevoir l’immensité du champ de recherche qui s’ouvre à nous dès lors que notre esprit est habité par une authentique soif de connaissance.

Cette soif existe en chacun de nous dès notre naissance. Mais comme n’importe quel potentiel, elle a besoin d’être nourrie pour pouvoir grandir. Et, sauf à être nés dans une famille de « sages », pour qui la pratique du questionnement ouvert est habituelle, notre horizon a d’abord été bouché par le mur des convictions et autres certitudes de notre entourage.

espace

Espace

Aucun objet n’est responsable de ce mur érigé entre nous et le vaste horizon, seule l’est notre façon limitée de pouvoir  l’appréhender, de le considérer. Il n’y a pas plus d’un siècle encore, on pensait qu’un corps matériel était d’une densité absolue ; aujourd’hui, grâce aux progrès de la connaissance de l’infiniment petit, on peut voir en chacun des atomes qui le constituent un noyau de nucléons autour duquel gravitent des électrons séparés par un espace, qui font penser à un système solaire en miniature !

N’importe quel objet ou sujet que nous acceptons de soumettre à une réflexion approfondie, ou méditation, nous conduira plus loin dans sa compréhension. Parfois, notre horizon fait un bond en avant à travers une expérience intérieure forte, comme en témoigne cet astronaute qui au retour d’un voyage spatial déclarait avoir ressenti, sans l’ombre d’un doute pour lui, que l’Espace était un Être, rejoignant ainsi les affirmations de nombreux métaphysiciens.

Demain, très probablement nous verrons les progrès de la science, notamment à travers les promesses contenues dans la physique quantique, corroborer bien des connaissances recelées dans les anciens textes sacrés ou philosophiques, aujourd’hui perçus comme « ésotériques ». Mais, n’en doutons pas, l’appel de la vérité ne manquera pas de pointer sa flèche vers une nouvelle cible, un autre Mystère.

Publié le : 15/01/2014

Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *