Peut-on aimer sans projection ?

Que se passe-t-il lorsque nous tombons amoureux ou éprouvons une vive sympathie pour quelqu’un ? L’autre se trouve aussitôt investi des qualités idéales auxquelles nous aspirons inconsciemment, et/ou des pires suspicions selon les peurs qui nous habitent. Ce mécanisme de projection, qui se met en marche dès que nous entrons en contact avec un Autre, a été longuement analysé par les psychologues – et de manière très fine par la psychanalyste jungienne Marie-Louise von Franz.

Si les psychologues estiment avec raison que pour devenir pleinement soi-même et établir une relation authentique avec l’autre il nous faut retirer nos projections, c’est-à-dire reconnaître et accepter nos illusions et autres jugements erronés, ne sous-estimons pas pour autant leur fonction. Prenons un exemple concret, avec une projection positive ; la personne que nous venons de rencontrer semble incarner toutes les qualités que nous attribuons à l’amour : attention, prévenance, générosité, etc. En nous connectant à ces qualités à travers notre projection, nous les développons de fait et lorsque viendra le moment de la désillusion, nous aurons réellement progressé dans l’intégration de ces qualités.

SoleilLes projections négatives peuvent durer beaucoup plus longtemps, tant il est facile de ne pas permettre à l’autre de nous démontrer que l’on s’est trompé. Mais elles peuvent être tout autant source d’enseignement et de progrès si on finit par reconnaître son erreur et qu’on accepte d’en chercher la cause en soi.

Tous ceux qui sont consciemment sur un chemin d’individuation aspirent à une relation authentique avec l’Autre, dont toute projection serait absente. Mais comment pourrait-on prétendre parvenir à une véritable connaissance de l’autre alors que nous nous connaissons si peu nous-mêmes, et que l’autre ne sait pas davantage qui il est ? Sur le chemin de la connaissance de soi, et à fortiori du Soi, nous avançons forcément en tâtonnant, comme des aveugles. L’Autre gardera pour longtemps son mystère…

Publié le : 23/04/2014

Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *