La pensée est créatrice, pour le pire ou …pour le meilleur

Comment la nature de nos pensées affecte notre vie est une question développée dans toutes les traditions spirituelles. Par-delà toute spéculation intellectuelle, celui qui pratique sérieusement la méditation, quelle que soit sa forme -et il en existe de nombreuses-, connaît par expérience son pouvoir de transformation. Aujourd’hui cette connaissance n’est plus circonscrite à un petit cercle d’initiés, mais est largement approuvée par les neuroscientifiques qui l’on rendue populaire.

En commençant à observer par imagerie médicale l’activité du cerveau de moines bouddhistes en méditation, les neurobiologistes ont pu vérifier les modifications produites dans les aires cérébrales. Depuis, les expériences consistant à mesurer l’impact des activités cognitives sur le cerveau se sont multipliées, donnant naissance à de nouvelles formes de thérapies,* dont la plus connue est la « méditation de pleine conscience », pratiquée entre autre dans les hôpitaux pour soulager les états dépressifs ou la douleur, mais aussi dans des écoles aux Etats-Unis pour améliorer la capacité de concentration des élèves.

Les pensées qui conditionnent notre vie psychique et par voie de conséquence notre santé ne sont pas cette multitude de pensées superficielles et inabouties qui s’agitent sans cesse sur l’écran de notre mental comme des moucherons, mais toutes celles qui épousent nos émotions et créent un sentiment. Des pensées/sentiments négatifs comme la peur, la colère, l’envie, la jalousie, le ressentiment, sont des poisons pour l’esprit et le corps ; lorsqu’ils deviennent chroniques, tel un mécontentement profond, ils conduisent inévitablement à la maladie.

Nous avons le pouvoir de changer l’orientation de nos pensées et d’améliorer ainsi la qualité de notre vie au quotidien. Rien ne nous oblige à rester prisonniers du cercle vicieux des pensées négatives, si ce n’est la force des habitudes, c’est-à-dire notre inertie. Osons nous mettre en mouvement, devenons créateurs de beauté !

*Voir le dossier « guérir par la pensée » dans la revue « Science et Vie » d’octobre 2013.

Publié le : 06/11/2013

Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *