Apprendre nous transforme

Le goût d’apprendre est inné à l’âme humaine et même animale, puisque les premières théories de l’apprentissage sont nées de l’observation des psychologues du monde animal. La curiosité de découvrir son environnement et de le comprendre est universelle et s’accroit à mesure que l’outil mental se développe et s’affine. Aujourd’hui « apprendre tout au long de la vie » est devenu un mot d’ordre auquel nous obéissons tous plus ou moins et qui témoigne en lui-même du développement mental de l’humanité.

Bien sûr il y a des types d’apprentissages plus propices à une transformation de soi que d’autres. Accumuler un savoir spécialisé dans le but de passer un examen ou un concours, sans qu’il soit relié à une réflexivité plus vaste, ne laisse le plus souvent aucune trace, si ce n’est la mémoire du savoir engrangé qui est encore sollicitée dans le présent. A l’autre extrême, ceux qui préparent une thèse de philosophie, de psychologie ou d’autres sciences humaines, témoignent avoir vécu une véritable révolution intérieure : ils ne sont plus les mêmes après qu’avant leurs études.

douteMais il n’est pas nécessaire de suivre une voie académique, formelle de l’apprentissage pour vivre une telle expérience initiatique. Aujourd’hui le numérique offre de nombreuses possibilités de se former dans presque tous les domaines que l’on souhaite étudier. Cette autoformation peut être encore plus transformatrice en ce qu’elle laisse une totale liberté au cheminement de la pensée. Comme le disait Emmanuel Kant, « ce que l’on apprend le plus solidement et ce que l’on retient le mieux, c’est ce que l’on apprend en quelque sorte par soi-même ». Non seulement accumuler un savoir, mais com-prendre (prendre avec) et véritablement co-naitre (naître avec).

Enfin n’oublions pas cette première et grande école qu’est la vie elle-même. Tout peut être source d’enseignement, du moment que nous participons pleinement à ce qui s’offre à nous. Lire un roman ou regarder un film, par exemple, permet d’étendre le champ de l’expérience car en se projetant dans les personnages et en cherchant à comprendre ce que nous aurions fait ou pensé à leur place, nous intégrons la « leçon » contenue dans l’expérience. Tout peut être enseignement et voie de transformation si nous y sommes pleinement présents.

Publié le : 09/07/2014

Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *