Spiritisme, channeling et voyance

Le spiritisme, une forme de voyance ?

Le rapport entre spiritisme et voyance n’est pas évident au premier abord, et rare sont les personnes qui sont en attente d’une séance de spiritisme en se rendant dans un cabinet de consultation de voyance. La frontière entre les deux est portant ténue, car chacune de ces pratiques se caractérise par un lien avec les mondes invisibles, avec le monde des esprits, familier au praticien de la pure voyance médium. Qu’entend-t-on exactement par spiritisme ? Cette capacité à entrer en contact avec le monde des esprits –avec les invisibles, comme disait Victor Hugo qui entrait en contact avec sa fille Léopoldine décédée– appartient à l’humanité depuis la nuit des temps, elle est inhérente à l’animisme des peuples premiers, au chamanisme, au vaudou, etc. En France, le spiritisme a été popularisé par Alan Kardec, qui a fait école et dont les adeptes restent nombreux aujourd’hui. Il existe plusieurs techniques pour pratiquer le spiritisme : les tables tournantes (une méthode ancienne tombée en désuétude), le ouija, l’écriture automatique, la matérialisation… Toutes ont en commun d’être liées à la médiumnité.

Channeling et spiritisme, quelle différence ?

Les adeptes du channeling n’aiment pas être confondus avec des spirites (pratiquants du spiritisme), même si fondamentalement, toutes ces pratiques, spiritisme, channeling, voyance ont une base commune : la sensibilité médiumnique. Le channeling se démarque surtout du spiritisme dans son orientation purement spirituelle, dans ce courant on ne cherche pas à entrer en contact avec un personne décédée ou un esprit qui nous délivrerait des messages personnels sur nos préoccupations quotidiennes, mais on recherche le contact avec des anges, des êtres de lumière, des guides, dont les messages sont plus universels. Une autre différence est qu’au cours d’une séance de spiritisme, le médium se laisse posséder par l’entité qu’il a invoquée, il s’efface devant elle, alors que dans le channeling on fusionne en toute conscience avec l’être de lumière, sans perdre son identité propre. La personne qui pratique le channeling créée un canal -non pas pour des motifs personnels et égoïstes mais pour se rendre disponible au service du plus grand nombre- qui permet aux entités supérieures de délivrer leurs messages, souvent prophétiques en ce qui concerne les plus grands channels. Si vous vous sentez attiré par cette pratique, peut-être avez-vous un don qui ne demande qu’à être développé. Il est en effet possible d’apprendre à se relier avec des guides par une pratique régulière.

Haut de page