L’athéisme peut-il être spirituel ?

L’athéisme est une croyance, une représentation du monde qui ne repose pas sur l’existence d’un Dieu supervisant la destinée humaine. Lorsque cette croyance est le fruit d’une réflexion approfondie – on peut être superficiellement athée, sans se poser de questions – elle nous renvoie à notre propre responsabilité. S’il n’y a pas un Père dans les Cieux pour nous juger et nous punir, est-ce que tout m’est permis ? A quoi se rattache-t-on pour poser des limites à notre liberté ?

Cela peut sembler paradoxal, mais tous les penseurs athées sont habités par une morale exigeante. L’hédonisme d’un Michel Onfray est une ascèse, très proche de l’ascèse d’un mystique. André Comte Sponville, également athée et matérialiste revendiqué, se dit attaché à la morale des Evangiles et s’inscrit de ce point de vue dans l’héritage judéo-chrétien de notre civilisation. Pour lui, il ne faut pas confondre athéisme et barbarie ou nihilisme : « ne pas croire en Dieu, ce n’est pas une raison pour renoncer à se battre pour la justice, pour la paix, pour l’amour, pour une certaine conception de la vie et de l’humanité ».

yoga-386610_1280La vie spirituelle est la vie de l’esprit dans le sens large du terme, qui comprend la capacité de penser, d’aimer et de vouloir. En effet, si ces trois aspects de la nature de l’âme/esprit marchent de concert, nous nous dirigeons de fait vers le Vrai, le Bien et le Bon. C’est seulement lorsque la qualité médiane -l’amour- de cette triplicité vient à manquer, que n’importe quelle croyance, y compris religieuse, peut se transformer en Mal.

L’Occident confond spiritualité et religion parce que cette dernière est pour cette partie du monde la seule spiritualité observable dans la société. Mais l’Orient bouddhiste ou taoïste offre depuis toujours des modèles de spiritualités athées, c’est-à-dire qui ne reposent pas sur la croyance en un Dieu tel que le présentent les monothéismes.

Aujourd’hui, il est autant de représentations du monde que de penseurs pour les concevoir, chacun puisant dans les sources disponibles pour les articuler à sa convenance. Ce sont autant de chemins qui tous mèneront à la Réalisation, pourvu que l’amour ne cesse de les sous-tendre.

Publié le : 10/06/2015

Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *